Fin de la taxe sur la spéculation

Au premier janvier 2017, la taxe sur la spéculation disparaît.

Elle n’aura fait que peu gagner d’argent à l’Etat Belge. Par contre, elle aura fait chuter drastiquement l’achat d’actions par les particuliers et de ce fait, elle aura fortement réduit les rentrées liées à la taxe sur les opérations de bourse.

Sur douze mois, les montants engrangés par la taxe sur la spéculation sont très loin de compenser les pertes de revenu liées à la taxe sur les opérations de bourse. L’introduction de cette taxe a finalement fait perdre de l’argent à l’Etat Belge en 2016.

En conclusion, trop de taxes tue les taxes.