Les placements éthiques

Une autre vision de l’investissement
Autrefois méconnus et peu recherchés, les produits d’investissement éthique sont devenus populaires dans les années 1990. D’abord aux Etats-Unis ou est né le concept, ensuite au Royaume-Uni pour finalement venir s’implanter en Europe. Ils sont connus sous différentes appellation comme « investissement éthique », « investissement socialement responsable » (ISR) ou les termes anglophone « sustainable », « socially responsible », …

Une mentalité qui évolue
La performance financière a longtemps été le seul critère de choix dans les placements des investisseurs.

Désormais, ce n’est plus le cas. Soucieux de rentabilité à long terme, les investisseurs tiennent compte, de plus en plus, de la politique sociale et environnementale des entreprises qu’ils vont inscrire dans leur portefeuille de fonds. Ils s’appuient pour ce faire sur les travaux développés par des organismes d’analyse sociétale comme Vigeo, Ethibel ou Core Rating. Ils ont par ailleurs la possibilité d’investir dans des initiatives ou des entreprises non cotées, mais impliquées dans des activités jugées particulièrement responsables, comme le FIDEME.

Encore une fable part de marché
En Belgique, le mouvement n’en est qu’à ses débuts. Les 80 produits financiers éthiques présents sur le marché belge génèrent un encours de 3,5 milliards d’euros, soit à peine plus de 2pc de l’ensemble du marché.

En l’an 2000, quelque 2 160 milliards de dollars étaient investis l’an dernier d’après des critères « socialement responsables » aux Etats-Unis. Soit 1 dollar sur 8 sous gestion, réparti dans 175 mutual funds (l’équivalent de nos sicav) spécialisés, dans une kyrielle de fonds de pension et de fondations, et dans des comptes sous gestion. En un an l’investissement « socialement responsable » avait progressé de 82 % !

Et en Angleterre, à cette époque, il représentait déjà 48 milliards de livres.

Comment définir un investissement éthique ?
Un investissement éthique est orienté vers des sociétés ou des fonds qui répondent à certains principes éthiques. Les fonds éthiques vont de ceux évitant les producteurs d’armement, les laboratoires utilisant les animaux comme cobayes, les producteurs de cigarettes ou d’alcool, à ceux choisissant les sociétés ayant un comportement social irréprochable ou respectant l’environnement.

Le produit éthique
Un produit éthique se comporte exactement comme tout produit financier classique. C’est d’ailleurs un produit financier qui investit son capital exclusivement au sein d’entreprises, qui au-delà des critères financiers traditionnels, respectent des valeurs sociales et environnementales précises. L’éthique se traduit donc dans le domaine financier par une sélection qualitative d’entreprises socialement responsables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>