Obligations

C’est le placement à revenu fixe par excellence. Je ne décrirai que les obligations d’entreprise, mais d’autres placements à revenu fixe existent comme les bons d’état ou les bons de caisse (en régression).

Qu’est-ce qu’une obligation?
Une obligation n’est rien d’autre qu’un titre de créance limité dans le temps. En effet, en achetant une obligation, vous prêtez de l’argent à une société qui va s’en servir pour financer ses investissements et ses activités. Vous êtes donc devenu créancier de cette société. La valeur de votre créance est indiquée sur l’obligation (c’est la valeur faciale). A l’échéance, c’est la valeur qui vous sera remboursée.
En retour, chaque année à date fixe, vous percevez un intérêt fixe (appelé le coupon) pour votre créance. En Belgique, un précompte mobilier de 25% est appliqué sur ce montant.

Comment acheter une obligation?
Il est assez simple d’acheter une obligation. Ceci se fait via sa banque habituelle ou via une société de bourse. Vous précisez le nom de l’émetteur, la date du coupon, la durée de l’obligation, le taux d’intérêt, le montant à souscrire ainsi que le prix maximum d’achat.
Le prix d’achat est exprimé en pourcent, 100% représentant le prix unitaire, 99% représentant une baisse de 1% du prix unitaire. Vous pouvez également décider de les acheter au prix du marché (prix qui n’est pas connu de l’acheteur).
Par exemple, acheter pour 5000€ d’obligations Total 14-19, avec un coupon de 2% versé annuellement le 15/04 au prix de 101,4%.

Comment vendre une obligation?
L’opération est identique à celle d’un achat, sauf que cette fois, vous précisez un prix de vente minimum.

Comment garder une obligation?
Les obligations sont gardées sur un compte-titre. Les intérêts vous seront payés automatiquement, le précompte mobilier de 25% déjà soustrait. En revanche, certaines institutions vous factureront des frais de garde par obligation.

Quels sont les frais à prendre en compte?
Lors de la souscription d’une nouvelle émission, les frais sont déjà pris en compte dans le prix proposé par votre intermédiaire financier.
Pour une obligation déjà existante et cotée sur le marché secondaire, votre intermédiaire vous demandera des frais fixes (de l’ordre de 50€) pour réaliser votre transaction. Ces frais peuvent bien évidemment varier entre les diverses institutions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>